Imago Factory, le Workshop

Imago est une structure de pédagogie, éminemment pratique, qui fonctionne comme un laboratoire d’exploration artistique centré sur la pratique de la photographie.

Nous travaillons avec nos élèves pour développer des écritures créatives et de projets centrés dans l’image avec un sujet à l’année.

Elle est née en 2016 comme une collaboration, un projet de création, une association entre Oleñka Carrasco et Bruno Dubreuil.

À qui s’adresse notre workshop…

-Des personnes ou professionnels qui pratiquent déjà la photo, mais ont envie d’aller plus loin : pas simplement faire de belles images, mais développer une écriture personnelle, construire un projet artistique en photo.

-Artistes plastiques et Écrivain.e.s ayant déjà construit un projet personnel et voulant explorer l’univers visuel de la photographie.

Nos axes de travail…

L'arrière-monde de l'artiste...

-Travailler sur les références culturelles, l’exploitation des racines autobiographiques et autres expériences personnelles.

-Réfléchir autour de ce qui est en amont de l’oeuvre, la soutient et permet de développer son identité artistique.

Exercer son esprit critique...

-Renforcer la démarche artistique propre.

-Développer une méthode de travail.

-Analyser les images, exercer sa réflexion et son esprit critique.

-Explorer un thème donné à travers des exercices.

Confronter la photographie à...

-La littérature / L’écriture.

-La experimentation el les gestes plastiques.

-Son propre medium, sa propre forme.

Après Imago vous serez capable de…

Élaborer un projet personnel en expérimentant / travaillant sur le caractère narratif et artistique de votre propre démarche, au travers de cours pluridisciplinaires.

Aboutir un travail en cours.

Concevoir votre projet en format exposition, livre photo, portfolio professionnel.

Info Pratique

15 élèves maximum par groupe

Quand : Le workshop se réalise à l’année (Oct-Juin)

Fréquence : 8 séances les mardis, une fois par mois, de 19h30 à 22h et 2 séances pratique, 2 samedis par an, de 11h à 17h.

Où : Nos cours se réalisent chez notre partenaire l’Onzième lieu, dans le 11ème arrondissement de Paris.

Types de séances : Séances théoriques d’éducation du regard, Work in Progress, Jury, et séances d’exploration photographiques tels que : sortie Land-Art, photographie nocturne, constitution d’un dummy, récit photographique…

Avec une option avantageuse : séances spécifiques de construction de dossiers pour des lectures de portfolio.

*

et à la fin de l’année : 

1 publication collectif : La Trace.

1 exposition pop up des meilleurs travaux présentés.

 

Prix : 600€ (à payer en 1 ou 2 fois) ou 650€ avec session privé de travail perso avec Bruno et Oleñka

Nos sujets de l’année…

?

De quoi cogitent Bruno et Oleñka cette année ?

Le sujet de l’année 2019/2020 sera dévoilé, comme chaque année, dans notre Soirée de Présentation, le 17/09 à 20h.
Pour vous inscrire à l’évènement, écrivez-nous un email : mail.imagoworkshop@gmail.com

Le secret / L'interdit

Traité selon deux axes photographiques : L’intime et le Documentaire. Le Secret est devenu un seuil, un portail, la possibilité d’une histoire dessiné à partir de plusieurs exercices. Deux approches différents, deux manières de photographier un même sujet est le challenge de nos élèves…

Se perdre dans les mots reçus d’une carte postal anonyme.

Se dévoiler, ou dévoiler les autres.

Le livre comme objet

«Tout bon livre devient une voix. Il parle directement à l’oreille. Mais un livre aimé est plus que cela : il se touche, se respire. Son contenu se devine même les yeux fermés (n’était-ce pas là l’un des exercices pratiques proposés par Olenka ?). Il n’est plus seulement une voix, il est un corps.
C’est cette corporéité du livre que nous avons explorée tout au long de cette année. Une manière d’envisager le livre dans toute sa dimension matérielle, quelque part à côté des mots : un objet chargé de sensations, d’imaginaire, capable de restituer la couleur du temps passé…» B.D.

La mémoire

«Penser la mémoire. Forer pour atteindre son noyau puis remonter à la surface et en explorer les détours. Suivre le labyrinthe de manière aléatoire pour trouver, reconnaître. Que la mémoire soit une création du présent. Souvenirs singuliers infusant d’autres consciences. Se déposséder pour être traversé par des mémoires autres, éloignées dans le temps ou l’espace. Une année d’atelier de réflexion et de création. Une année d’échanges, de regards et d’expériences. Une année déjà entrée dans nos mémoires, prête à resurgir.» B.D.

Les chefs de Chantier

Bruno Dubreuil